• "Dont hide, shine a little light, give up on your pride..."

    "Come on, come on..."

    Je me sens bizarre en ce moiment. Une envie de regarder tout les films tristes, déroutants, importants qui se trouvent dans ma collection. Une envie de frapper quelque chose, de pleurer, et de rire. Une envie d'évacuer je ne sais quoi, comme s'il y avait un poison en moi que je devais faire sortir à tout prix, sans quoi je... Sans quoi je ne survivrai pas. Je me sens très confuse, comme si j'étais plusieurs personnes à la fois, et comme toutes ces personnes voulaient s'exprimer en même temps. La gentille fille, la méchante, la fourbe, la menteuse, la sensible, la rationelle, la rêveuse, la belle, et la bête. Tous sont là, veulent sortir dans le monde, vivre. Pourtant, j'essaie de les en empêcher, de rester moi-même. Encore des troubles d'identité vous direz. Encore une ado en crise. Mais je ne suis plus une ado. Seventeen. Oui, on pourrait croire le contraire, teen fait toujours partie du mot. Je suis toujours une gamine au fond, c'est vrai, et c'est également vrai que je ne veux pas perdre cette partie de moi-même, c'est la seule chose qui me reste de cette époque d'insouciance que j'ai traversée si vite ; trop vite. Maintenant que j'ai atteint cet âge dont je revais, cet âge entre la fin de la jeunesse, le début de l'âge adulte, où tout est possible, je ne sais plus rien. Je ne suis plus sûre de tout ce dont je m'étais convaincue. Amoureuse ? Non. Rêveuse, un peut trop peut-être. Amoureuse ? Oui. Rêveuse, non.  Et puis je suis fatiguée depuis plusieurs semaines maintenant. Fatiguée à un point... L'autre jour en Anglais, un fou rire avec Aude. A propos d'une histoire de petits beurre. J'étais là à rire, à rire à ne plus en pouvoir. Rire jusqu'à ce que je sente une douleur dans mon ventre, jusqu'à ce que... Merde. Je pleure. Mais pas parce que je ris, parce que là, une envie de pleurer pas possible. Il m'a fallu beaucoup de courage pour me retenir. Tout l monde me croit folle. Et si je l'étais vraiment ? C'est une de mes plus grandes peurs, comme notre MD. De devenir folle, de faire quelque chose... De devenir comme elle, perdue et complètement barrée. Sans issue. J'ai envie de frapper quelque chose, de faire n'importe quoi, de courir, de sauter, de voir, de dire ce que j'ai envie de dire, de faire tout ce dont j'ai envie depuis de nombreuses années déjà. Sans conséquences. Un jour, je l'aurais ma vengeance. Sur eux tous. C'est ce que je me suis promis. Lui, lui, elle, elle, lui, Lui, et Lui. Eux tous. Ils regretteront. Ils en baveront, autant que j'en ai bavé à cause d'eux. Je suis en colère contre tout le monde, et surtout contre moi-même. Pour tout, et pour rien. Je suis confuse en ce moment, triste, heureuse. J'ai l'impression que ma vie défile à cent à l'heure devant mes yeux remplis de larmes, remplis de rêves. Je n'ai plus le temps de rien faire, et pourtant, j'ai le temps de rien faire. Encore une chose qui me met en colère, qui me rend triste. Tant de choses que j'aimerais pouvoir contrôler, tant de pouvoirs que j'aimerai posséder. Revenir en arrière, voir le futur, faire oublier à tout le monde des choses, voler, fuire, ne plus rien ressentir. M'arracher le coeur, le mettre dans un coffre comme Davy Jones. Ne plus hésiter, souffrir, m'apitoyer sur mon sort comme maintenant. Ne pas être comme tout le monde, être spéciale pour quelqu'un d'autre que ceux qui me connaissent. Don't hide...

    "Do you believe that life is holding the clue ? "

    Your smile... Qu'est ce que je veux putain, je ne le sais même plus. Toutes ces décisions que je vais devoir prendre, ça me fatigue déjà. Mais j'ai envie de me battre, de ressentir cette joie à l'approche du beau temps, decvivre comme tout le monde, dans mon monde, spéciale et différente.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :